Top Social

Image Slider

Mes ex-banques & moi

mardi 14 juin 2016


Habituée à faire des achats sur le web, à utiliser les services dématérialisés dès que c'est possible, c'est tout naturellement que je suis passée à la banque en ligne il y a plus de 3 ans. 

En réalité, pas vraiment naturellement, ce sont plutôt mes expériences assez calamiteuses avec les banquiers qui font que j'ai fui. Quitte à avoir un mauvais service, autant qu'il soit gratuit.

Un peu frileuse au début, je suis restée plusieurs mois avec mon compte toujours ouvert à la Société Générale et un compte chez ING. J'étais un peu surprise que cela soit gratuit avec autant de services : je voulais être certaine qu'il n'y avait pas des conditions, avec des phrases compliquées écrites en tout petit au bas du contrat et que je n'aurais pas lues. A cette époque, ce n'était pas vraiment répandu et personne dans mon entourage n'avait sauté le pas pour la banque en ligne.

Mes deux comptes continuaient leurs vies, j'attendais ING au tournant et c'est en fait la Société Générale qui m'a poussée dans les bras d'ING et m'a donné l'ultime raison de partir. 

Petite précision sur mon profil : j'ai une utilisation assez simple de mon argent. Une carte à débit immédiat, de l'épargne, 0 emprunt. Je consulte mes comptes quasiment tous les jours, je sais toujours combien j'ai sur mon compte et je suis capable d'identifier chacun des paiements que je fais.

Je consultais donc mon compte SG régulièrement pour vérifier que je n'avais pas oublié un prélèvement, et là je vois que un prélèvement de 15 euros. De la banque. J'appelle, on me met en attente et après 10 minutes, on me dit que j'ai dû souscrire à une offre pour recevoir mon relevé papier par quinzaine, ce qui coûte 15 euros par an. J'ai calé un rendez-vous dans la foulée pour fermer le compte.

Une fois arrivée au rendez-vous de la libération, j'ai expliqué que je n'avais pas souscrit ce service. La conseillère m'explique que j'ai dû y souscrire sans le faire exprès. 

Ah.

Je consultais mes comptes via leur application, alors soit mon index a coché une case et confirmé une commande à mon insu, soit j'ai un très gros index, soit il est doué de son propre libre-arbitre. Quand je lui ai demandé de m'indiquer la preuve de la souscription à ce service, j'ai finalement pu avoir le remboursement de la somme, à défaut de savoir à quel moment et comment mon index malveillant avait fauté.

On enchaîne sur la fermeture du compte. Je la laisse taper sur sa machine. Puis, elle me dit que c'est fait. Je suis étonnée, elle ne me tend rien à signer. Je lui demande un papier pour confirmer, surtout que visiblement à la Société Générale, ils aiment bien les papiers.

Réponse : "Mais vous avez bien vu, j'ai fermé le compte". 

Non seulement j'ai des index qui vivent en toute indépendance mais en plus je peux apparemment lire l'écran dans le reflet de lunettes qu'elle ne porte pas...

J'ai tout de même pu avoir un papier me confirmant la suppression du compte qu'elle a lâché dans un soupir d'exaspération. Je me suis demandé si elle n'allait pas le facturer.

Avec la Société Générale, j'avais aussi eu le coup du conseiller qui veut vous rencontrer. J'y étais allée, naïve, pensant "service", "proximité. En réalité il voulait me coller ses produits, et notamment son assurance auto, qui était exactement 2 fois plus chère que la mienne. Sans oublier le changement de conseiller : c'est le prétexte pour une rencontre avec les clients de son portefeuille et effectuer une nouvelle tentative de placement de produits.

Une autre fois, je vais à la banque pour déposer de l'argent liquide. C'est un peu l'intérêt des banques physiques. Je me suis faite refouler : la banque était ouverte mais pour les dépôts c'était fini. Quand j'ai demandé comment je pouvais faire, il m'a dit d'aller dans une autre banque, qui était à 15 km. Je ne pouvais déposer mon argent liquide que pendant les heures où je travaillais.

Pour le service, on repassera. Comment ils disent déjà.. ah oui, "Développons ensemble l'esprit d'équipe". 

Une autre fois, je m'aperçois d'un règlement frauduleux prélevé sur mon compte. J'appelle ma banque pour leur dire et savoir quoi faire. Je dois porter plainte, sinon ils ne remboursent pas. Le montant était peu élevé et à l'époque, j'étais peu en France, j'ai donc laissé tomber ces quelques euros.

J'ai appris récemment que lorsque l'on signale un débit frauduleux, la banque doit rembourser, c'est à elle de porter plainte, en application de l’article L113-18 du Code monétaire et financier.


Comment je me suis sentie en l'apprenant


Toujours à la Société Générale mais dans une autre agence, je patiente que l'accueil se libère. Une cliente parle de ses enfants, la standardiste parle des maladies de son enfant, et c'est visiblement un sujet intarissable. Au bout de 10 minutes et parce qu'on commençait à être 3 à subir ce dialogue, une conseillère sort de l'ombre où elle espérait visiblement rester tapie.

Je demande comment cela se passe pour l'ouverture de compte pour une micro entreprise, si l'on doit ouvrir un compte pro. Elle me dit que non, on peut rester la première année sur le même type de contrat que pour un particulier. Je lui dis que je ne veux pas de CB tout de suite, et là, elle me sort qu'elle n'ouvre pas de compte s'il n'y a pas de carte bleue (en sachant que le compte est payant, il y a des frais de tenue de compte). Je suis un peu surprise, je demande pourquoi.

Réponse épique :

- "Parce que sinon, on ne vous verra jamais."

Mince. C'est vrai qu'avec l'accueil reçu, on aimerait revenir.

J'ai répondu que justement cela m'allait très bien de ne jamais les voir. Inutile de dire que je n'ai pas pris de compte pro chez eux. Ni au Crédit Agricole, qui n'a pas su me renseigner sur les tarifs et conditions. Alors qu'il cherchait mécaniquement dans ses dépliants celui qu'il pourrait me tendre pour se débarrasser de moi, il me demande :

- "Vous avez regardé sur Internet ?"

Oui, et c'est pour ça que je viens chez vous, parce que votre site est aussi clair que du pipi de poney mais vous comprenez, il paraît que j'ai une vue un peu bizarre.

Bon j'avoue, j'ai menti, j'ai dit que non, je n'avais pas regardé. J'étais pressée d'arrêter de perdre mon temps. 

Je suis passée à la banque en ligne, j'en ferai un autre billet, et depuis trois ans, aucun souci.

Enfin rassurez-vous, pas n'importe quelle banque en ligne, je n'allais pas choisir Boursorama, du groupe Société générale. Je leur laisse volontiers leur esprit d'équipe.

Le rituel pour des mains douces

dimanche 5 juin 2016


Avoir les mains fourrées dans la terre, c'est très agréable, mais cela a tendance à assécher la peau. Je n'aime pas trop porter de gants et je peux me permettre de ne pas en enfiler car j'ai trouvé le combo ultime pour avoir des mains douces (et aussi parce que c'est mon chéri qui fait la vaisselle).



#1 Exfoliation : gommage home made


De la peau des fesses au visage, l'exfoliation est primordiale, c'est pareil pour les mains.

Il existe des gommages tout prêts mais je ne peux que vous encourager à faire votre propre gommage, c'est économique, ultra facile et efficace comme jamais.


Pour la recette, c'est facile, il vous faut :


1. du gros sel





gros seul gommage home made
Le gros sel tout seul


2. de l'huile d'olive



gommage home made luce wallace
Le gommage fini


Vous pouvez varier, en utilisant par exemple de l'huile d'amande douce à la place de l'huile d'olive. Cela a l'avantage de laisser une odeur bien plus agréable sur la peau, mais il ne faut pas oublier que l'on se rince les mains ensuite et que l'on applique une crème, l'odeur de l'huile est donc assez secondaire.
Le gros sel peut être remplacé par du sel de la Mer Morte. le sel de la Mer Morte a des propriétés apaisantes et tonifiantes, qui renforceront l'effet du gommage. Vous en trouverez chez Aroma Zone, pour 4.50 euros le kg !

On peut également ajouter une touche de miel à la recette, des huiles essentielles ou encore du colorant alimentaire si l'on veut une jolie couleur mais personnellement je préfère rester sur la combinaison simple huile/sel.


Pour le récipient, choisissez de préférence un pot que vous pouvez fermer. Par exemple, une boîte vide de crème Nivea, ou un pot en verre avec un couvercle qui ferme.
L'idée est de pouvoir garder le pot à portée de main sous la douche car ce gommage s'utilise bien sûr sur les mains mais il fonctionne également à merveille sur le corps, et vous pouvez le conserver.
Pensez également à un pot suffisamment large pour que vous puissiez prélever le contenu avec la main sans difficulté : évitez donc un récipient trop haut.

Pour les proportions, je le fais "à l’œil". Je remplis mon récipient de sel puis je recouvre d'huile, celle-ci va être absorbée par le sel. Je fais en sorte que le sel ait absorbé toute l'huile, et qu'il reste encore un peu d'huile en surplus au fond. J'aime bien les récipients transparents pour voir le niveau d'huile. Il vaut mieux en mettre un peu moins et en rajouter un peu ensuite selon la texture que vous préférez.

Ne l'utilisez pas sur le visage, c'est trop abrasif.

Une fois le gommage fini, prenez-en du bout des doigts et appliquez-le sur vos mains humides en massant doucement. Rincez à l'eau claire puis avec un peu de savon pour retirer l'huile.

Séchez bien vos mains.

#2 La crème parfaite


La crème la plus hydratante, agréable, rapide à pénétrer, efficace que je n'ai jamais eue, c'est la crème pulpe mains Ekos Cacau de Natura.

Voilà le tube avant utilisation :
Ekos - Crème pulpe mains Cacau

Et voilà mon tube :




La photo parle d'elle-même quant au succès qu'a eu cette crème avec mes mains desséchées. 

Le prix est tout à fait correct (comptez environ 15.50 euros) et il faut peu de produit.

La texture est riche, c'est entre la crème et le baume :



Cette crème est à base de beurre de cacau (=cacao), fruit du cacaoyer, et son odeur est donc celle du cacao, gourmande sans être entêtante, elle subsiste tout en restant très légère.

Une noix suffit pour les deux mains et le produit est absorbé très vite par les mains.

Depuis que j'ai trouvé cette crème, je m'hydrate les mains plusieurs fois par jour, c'est un rituel : je le fais sur le chemin du travail, le midi et en rentrant. Et bien sûr, après chaque exfoliation :).

C'est un vrai plaisir et je sens que la peau de mes mains est souple et hydratée.

Le seul petit bémol est le format qui est certes généreux (75g contre bien souvent 50ml pour ce type de crème) mais qui ne se glisse donc pas facilement dans une pochette ou un petit sac à main. Personnellement, cela ne me dérange pas, je me suis très bien faite à ce format.
La dernière petite chose qui peut déranger certaines c'est la texture : elle est très riche et peut donner une impression de gras.

Pour celles-ci, je conseille comme alternative  la crème mains cold cream d'Avène.




On la trouve à moins de 5 euros le tube de 50ml, sa texture est celle d'une crème légère et onctueuse :



Elle hydrate bien, elle a une odeur qui me rappelle celle de la crème fraîche mais elle reste pour mes mains bien en-dessous de la crème Ekos. 


Après une exfoliation et ma crème Ekos, mes mains n'ont plus peur d'affronter les cactus...

Petits petons

mercredi 1 juin 2016



Comment donner un look design à vos meubles à moindre coût ? Avec de jolis pieds de meubles !

Si vous avez des meubles pratiques ou bien auquel vous tenez, changez les pieds conservera leur charme et vous gagnerez en pep's.

Il y a l'embarras du choix, je vous présente mes préférés :

Prettypegs


De la couleur, de belles matières avec notamment du frêne massif pour le bois, le tout dans un style un peu rétro : vous trouverez sûrement votre bonheur !  Leurs produits sont imaginés en Suède en revanche, je n'ai pas trouvé l'endroit où ils étaient fabriqués. 




Estelle Coffee

Source : PrettyPegs

Superfront


Contrairement à Prettypegs, Superfront propose des pieds de meubles mais également des poignées et des portes, parfaitement adaptés aux meubles Ikea. Ses produits sont d'ailleurs fabriqués en Suède

Revenons aux pieds pour le moment ! Superfront fabrique ses produits en Suède, ce qui est un bon point et les matériaux sont de qualité. Le choix est sympathique, mais plutôt pour des petits pieds, pour des meubles bas ou un lit. Je trouve les pieds hauts moins intéressants en termes de design. Pour le prix, c'est plutôt élevé, les pieds peuvent vous coûter bien plus cher que le meuble Ikea lui-même. Cela reste cependant un véritable atout pour le meuble et on ne s'en lasse pas.

J'ai eu un gros coup de cœur pour leur modèle Captain :





Source : Superfront


Ripaton


J'ai gardé le meilleur pour la fin ! Après un passage en Suède, retour en France, avec des pieds irrésistibles : les hairpin legs ou pieds en épingle, avec Ripaton. Le site est spécialisé dans cette seule forme de pieds, de 16 à 71 cm, à 2 ou 3 branches, et dans plusieurs coloris super tendance. C'est indémodable et vous trouverez forcément une idée : console, table basse, tabouret, chevet, table de bar, bureau... c'est très polyvalent, adapté à toutes les pièces, et même à l'extérieur !



Source : Ripaton

Pourquoi j'adore Ripaton :

- le nom est génial, il a un petit côté espiègle et familier.
- c'est conçu et fabriqué en France, à Montpellier.
- à l'origine du projet, un couple d'amoureux, Tom et Margot. Moi tout cet amour, je prends.
- super service ! J'ai commandé des pieds dans une hauteur spécifique, pour faire mon futur bureau. Margot a été rapide et efficace.
- le prix : c'est simple, vous ne trouverez jamais de meilleur rapport qualité/prix pour vos pieds en épingle.
- le site est clair, pratique : pas de blabla.

Je suis impatiente de m'attaquer à mon bureau et j'ai déjà quelques idées pour ma terrasse... 

Auto Post Signature

Auto Post  Signature